Archive mensuelles: octobre 2022

Exposition De Profundis Ascendam à l’abbaye de Maubuisson

Je suis très heureuse de prendre part à l’exposition en tant que artiste et que j’ai également co-comissarié avec Isabelle Lhomel et Marie Mennestrier. J’y ai invité nombre d’artistes dont j’adore le travail : Guillaume Constantin, Julie C. Fortier, Ann Guillaume, Claire Malrieux, Paola Vobauré, Jae Rhim Lee, complétés par Cristina Hoffmann, Fabrice-Elie Hubert, Henriette Menes, Julie Morel, Régis Perray, Man Ray, Lei Saito, Camille Vidal-Naquet.
C’est toujours intéressant et riche en apprentissage d’être à la fois artiste ET commissaire d’une exposition. Je l’ai fait de nombreuses fois avec le collectif incident ou Le sans titre ou de manière indépendante comme pour l’exposition Love au centre Georges Pompidou ou celle prévue au Hilliard Museum, Louisiane (annulée pendant le Covid et pas encore reprogrammée) ou pour celle-ci… Ici, Marie Mennestrier, directrice du Centre d’art, m’a contacté car elle avait vu les travaux de cheveux sur lesquelles je travaillais depuis un moment « en sous-marins » et de fils en aiguilles nous en sommes venues à collaborer avec Isabelle Lhomel, sociologue.

« En mettant en regard des pièces archéologiques retrouvées sur le site de Maubuisson lors de fouilles menées en 1986 avec des œuvres d’artistes contemporains, l’exposition collective De Profundis Ascendam questionne notre relation à ce qui fait certitude : Memento mori, « Souviens-toi que tu vas mourir ».
Quel est notre rapport à la mort et au devenir du corps ? Mise à distance ou déni de la mort ? De Profundis Ascendam (« Des profondeurs, je remonterai ») évoque la relation troublante que nous entretenons avec nos disparus, alors que ceux-ci sont encore physiquement présents dans le monde des vivants : dans les traces qu’ils laissent derrière eux, sous nos pieds, au travers des hommages qui leur sont rendus…
L’exposition convoque les anciennes résidentes des lieux, notamment les abbesses et les moniales dont les tombes, les ossements et les effets personnels ont été exhumés pendant les fouilles archéologiques. Les œuvres contemporaines réalisées in situ ou rassemblées pour l’occasion dialoguent avec une partie de ces vestiges.
L’art résonne avec l’histoire de l’Abbaye de Maubuisson interrogeant l’évolution dans le temps de notre rapport au deuil. Avec une approche sensible et sensitive, les artistes révèlent la quasi invisibilité de ce que nous pouvons vivre auprès de nos défunts et explorent nos sentiments ambivalents vis-à-vis de la matérialité de la mort. »


L’exposition a lieu à l’Abbaye de Maubuisson du 16 octobre 2022 au 5 mars 2023, le vernissage est le 15 octobre à partir de 15h.
Commissariat d’exposition : Isabelle Lhomel, Marie Ménestrier, Julie Morel

Et enfin quelques photos (prises au téléphone) de ma pièce Mourning Jewellery for Hadaly (Felicity Ace). D’autres photos dans quelques jours…

Mutations politiques au festival Maintenant (Rennes), Jeudi 6 octobre 2022

Je suis aujourd’hui au festival Maintenant à Rennes – l’ancien Electroni(k) – pour une table ronde intitulée « Mutations politiques » modérée par Pauline Briand, journaliste extraordinaire, et Jean-Paul Fourmentraux, socio-anthropologue et critique d’art. Sur fond d’art, technologies et société, j’y serai en bonne compagnie, avec deux amis et artistes : Christophe Bruno et Gwenola Wagon. J’en profite pour dire que le nouveau livre de Gwenola, Planète B, vient de sortir et après avoir feuilleté quelques pages je peux dire que ce sera un hit dans ma bibliothèque :)

Pour toutes les infos de la discussion de cette après-midi, c’est ici.
Pour le livre, c’est là !

> Festival Maintenant, au Tambour (Université Rennes 2), le Jeudi 6 octobre 2022, 14:30 à 16:30.